Ebola : la communauté internationale salue l'aide apportée par la Chine aux pays touchés (SYNTHESE)
2014/11/12

BEIJING, 6 novembre (Xinhua) -- Depuis que l'épidémie d'Ebola a éclaté en avril dernier, la Chine a envoyé quatre lots d'aide aux pays d'Afrique de l'Ouest, ce qui a non seulement apporté un secours d'urgence, mais aussi contribué à améliorer les capacités de réponse à la crise et de gouvernance de ces pays.

Cette aide, d'une valeur record de 122 millons de dollars, a démontré la sincérité et l'altruisme de la Chine à l'égard de l'Afrique, et lui a donné une image digne de puissance majeure responsable.

Outre des fonds et des produits alimentaires, la Chine a également offert du matériel de prévention de la maladie, tel que des vêtements et des lunettes de protection, des pulvérisateurs, des masques de gaze, des thermomètres corporels et des contrôleurs de température.

La Chine a en outre créé des laboratoires et des centres de surveillance, tout en envoyant des groupes d'experts et des équipes médicales dans les pays touchés par Ebola.

Le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma a rappelé que la Chine avait soutenu son pays dans la lutte contre la maladie en apportant une aide financière et en envoyant des experts, et a déclaré que les Chinois étaient "venus au moment où nous avions le plus besoin d'eux".

"Vous nous avez montré que vous êtes des amis spéciaux", a-t-il souligné.

Le président sierra-léonais a remercié le gouvernement et le peuple chinois pour le soutien et l'aide qu'ils ont accordés à la Sierra Leone en temps de besoin.

Le ministre sierra-léonais de la Santé Abu Bakarr Fofanah a pour sa part remercié les Chinois, affirmant que le soutien de ces derniers était constant.

Le ministre a qualifié de "phénoménale" l'aide chinoise dans la lutte contre le virus Ebola en Sierra Leone, et a souligné que le personnel médical chinois avait consenti à "un grand sacrifice".

M. Fofanah a rappelé que lorsque le président Ernest Bai Koroma avait lancé un appel mondial pour obtenir de l'aide, le président chinois Xi Jinping avait été l'un des premiers dirigeants de la planète à répondre et à agir rapidement.

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a fait remarquer que la Chine avait été le premier pays à envoyer du matériel de secours par avion spécial à son pays et que les multiples lots d'aide de la Chine apportée au bon moment avaient aidé le Liberia à lutter contre ce fléau meurtrier.

"Dans la lutte contre Ebola, la Chine a fermement soutenu le gouvernement libérien. Nous lui en sommes reconnaissants", a déclaré Tolbert Nyenswah, vice-ministre libérien de la Santé et du Bien-être social.

Le ministre ivoirien des Affaires étrangères Charles Koffi Diby a exprimé mercredi sa gratitude pour les aides tant pécuniaires que matérielles offertes par la Chine aux pays d'Afrique de l'Ouest, dont la Côte d'Ivoire fait partie.

L'assistance de la Chine a considérablement renforcé la capacité des pays à lutter contre la maladie et a permis aux Africains de se sentir plus confiants de leur victoire face au virus, a souligné le ministre avant d'ajouter que l'apport de cette aide sincère, rapide et efficace par la Chine était l'une des principales raisons pour lesquelles son pays n'avait pas encore été touché par Ebola.

La directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan, a quant à elle remercié la Chine pour sa contribution à la lutte contre Ebola en Afrique de l'Ouest.

Mme Chan a salué le dévouement des équipes médicales chinoises, qui ont continué à prodiguer des soins médicaux à des patients infectés par le virus Ebola ou d'autres maladies alors que des travailleurs médicaux de certains autres pays se retiraient d'Afrique de l'Ouest.

L'aide de la Chine a efficacement soutenu la lutte contre le virus Ebola dans les zones touchées et rehaussé la confiance des populations locales dans cette lutte, a déclaré le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui a souligné que l'ONU était prête à maintenir une communication et une coopération étroites avec la Chine à cet égard.

Un responsable du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a déclaré que l'assistance de la Chine intervenait à "cette période très difficile où la progression d'Ebola doit être inversée". Celui-ci a souligné que la Chine avait été l'un des premiers gouvernements à venir en aide aux pays d'Afrique de l'Ouest, notamment en envoyant des experts médicaux en Sierra Leone.

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a également remercié la Chine pour avoir envoyé du personnel médical dans les trois pays les plus gravement touchés.

Jusqu'à fin octobre, l'OMS a déclaré au total 13.540 cas confirmés, probables et suspects d'Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, dont 4.941 décès, ainsi que quatre cas confirmés aux Etats-Unis, un décès en Espagne et un cas confirmé au Mali.

Recommander à:   
Imprimer