Wang Yi participe à la sixième réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie
2021/10/13

Le 12 octobre 2021, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a participé par liaison vidéo à la sixième réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) et y a prononcé un discours intitulé Faire valoir les avantages de la coopération de la CICA et construire une communauté d’avenir partagé de l’Asie.

Wang Yi a dit que depuis son établissement il y a 29 ans, la CICA avait suivi le courant du développement de l’époque et élargi la coopération sur les mesures de confiance, jouant un rôle indispensable dans la construction d’une Asie sûre, stable, prospère, ouverte, inclusive, coopérative et innovante fondée sur le respect mutuel et la confiance mutuelle. La Chine participe toujours au processus de la CICA et le favorise. Le Président Xi Jinping a participé au sommet de la CICA, et appelé à mettre en pratique le concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable, à explorer une voie de sécurité et de développement conforme aux caractéristiques de l’Asie et aux intérêts communs des pays asiatiques, et à construire ensemble une communauté d’avenir partagé de l’Asie, ce qui a été bien accueilli par toutes les parties. En envisageant l’avenir, la Chine est prête à assumer les responsabilités de coordinateur dans divers domaines et à apporter une nouvelle et plus grande contribution à la promotion de la coopération de la CICA.

Wang Yi a dit que face à la pandémie et aux changements jamais vus depuis un siècle, la CICA, en tant que forum multilatéral de coopération en matière de sécurité entre les civilisations et entre les régions le plus représentatif dans la région, devait s’adapter à son époque, mettre en valeur ses avantages en matière de coopération, diversifier les pratiques de coopération et apporter la sagesse et la force à la construction d’une communauté d’avenir partagé de l’Asie.

Premièrement, nous devons continuer d’approfondir la coopération contre la pandémie. La Chine a toujours défendu le concept d’une communauté de santé pour tous et préconisé de faire des vaccins un bien public mondial. Malgré ses propres difficultés, la Chine a fourni à la communauté internationale un total de plus de 1,4 milliard de doses de vaccins et de solutions concentrées. La Chine a également annoncé qu’en plus du don de 100 millions de dollars américains à la Facilité COVAX, elle ferait don de 100 millions de doses de vaccins supplémentaires aux pays en développement. La partie chinoise appelle toutes les parties à faire rayonner l’esprit scientifique, à continuer de s’opposer à la politisation de la pandémie, à l’instrumentalisation de la recherche des origines et à l’étiquetage du virus, et à renforcer efficacement la coopération mondiale contre la pandémie.

Deuxièmement, nous devons travailler ensemble pour préserver la sécurité et la stabilité. Nous devons poursuivre le concept de coopération de la CICA marqué par le traitement sur un pied d’égalité, le respect mutuel, le consensus et la non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui, surmonter les divergences par le dialogue, résoudre les différends par la négociation et traiter adéquatement les menaces et défis sécuritaires conventionnels et non conventionnels, afin de promouvoir la sécurité durable de la région. L’Afghanistan doit progresser vers l’inclusion, l’ouverture, la lutte résolue contre le terrorisme ainsi que le bon voisinage et l’amitié. Toutes les parties devraient aller dans le même sens que l’Afghanistan et créer des conditions propices à sa reconstruction et à son développement. Nous devons appréhender la nature du partenariat de sécurité trilatéral AUKUS entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie et de la « stratégie Indo-Pacifique » des États-Unis et nous opposer conjointement à toute tentative de violer la volonté commune des pays de la région et de saper la paix et la stabilité régionales.

Troisièmement, nous devons promouvoir activement la reprise économique. Nous espérons que toutes les parties soutiendront activement et rejoindront l’Initiative pour le Développement Mondial, accéléreront la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et promouvront ensemble un développement mondial plus fort, plus vert et plus sain. Nous devons promouvoir sans relâche la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » pour stimuler la reprise intégrale de l’économie régionale. La Chine est disposée à valoriser les atouts de son hyper grand marché pour offrir plus d’opportunités et des moteurs plus puissants pour la reprise économique de tous les pays asiatiques dans l’ère post-COVID-19.

Quatrièmement, nous devons pratiquer fermement le multilatéralisme. Nous devons rejeter la mentalité de la guerre froide et le jeu à somme nulle, nous opposer au sabotage de l’ordre international au nom de soi-disant « règles », défendre fermement le système international centré sur les Nations Unies, et promouvoir vigoureusement les valeurs communes de l’humanité tout entière que sont la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté. Nous devons nous opposer ensemble à l’unilatéralisme, à l’hégémonisme et à la politique du plus fort, poursuivre le véritable multilatéralisme, nous tenir du bon côté de l’histoire et du côté progressiste de l’humanité, et contribuer davantage à l’équité, à la justice, à la paix et à la sécurité dans le monde.

Wang Yi a souligné que l’extension du réseau de partenariat de la CICA représentait une croissance des forces progressistes de la communauté internationale et injecterait sûrement une énergie positive au processus de démocratisation des relations internationales. La Chine entend travailler avec toutes les parties pour approfondir le processus de la CICA en vue des résultats concrets dans l’ère post-COVID-19, afin de promouvoir conjointement le développement et la stabilité de la région et de construire une communauté d’avenir partagé de l’Asie.

Placée sous le thème « Sécurité et développement durable en Asie dans l’ère post-COVID-19 », cette réunion a vu la participation des 40 pays membres et observateurs de la CICA. Les pays membres ont échangé leurs points de vue de manière approfondie autour de sujets tels que la situation sécuritaire dans la région de la CICA, le développement économique à l’ère post-COVID-19, la réponse aux menaces et défis sécuritaires conventionnels et non conventionnels, et la mise en œuvre des mesures de confiance de la CICA dans divers domaines. Ils sont tous d’avis qu’il faut travailler ensemble pour que la CICA joue un rôle plus important dans la promotion de la paix, de la coopération, de la sécurité et du développement, accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et promouvoir un développement mondial plus fort, plus vert et plus sain. Les pays membres ont souligné qu’il fallait respecter scrupuleusement la Charte des Nations Unies et les normes et principes du droit international universellement reconnus, améliorer l’efficacité de la coopération multilatérale, et coopérer pour répondre aux nouveaux défis et menaces. Ils ont appelé la communauté internationale à s’unir pour lutter contre la COVID-19 et à soutenir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour qu’elle joue un rôle central.

Recommander à:   
Imprimer