Wang Yi s'entretient avec la Ministre mongole des Affaires étrangères Batmunkh Battsetseg
2021/07/27

Le 27 juillet 2021, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a eu un entretien avec la Ministre mongole des Affaires étrangères Batmunkh Battsetseg à Tianjin.

M. Wang a dit que depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Chine et la Mongolie n’avaient enregistré aucun cas importé de l’autre, et s’étaient soutenues et entraidées mutuellement, écrivant une histoire touchante dite « des moutons offerts, du thé rendu » (La Mongolie fait don de moutons à la Chine, qui lui rend du thé), et inscrivant un nouveau chapitre dans les annales de l’amitié bilatérale. Sous l’orientation politique des deux Chefs d’État, les relations sino-mongoles voient devant elles de nouvelles opportunités de développement. La Chine accorde toujours une importance à ses relations avec la Mongolie dans sa diplomatie de voisinage, et apprécie le fait que la partie mongole considère le développement de ses relations avec la Chine comme une priorité de sa politique étrangère. La Chine est prête à travailler avec la Mongolie pour respecter l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité territoriale, les intérêts vitaux et préoccupations majeures, ainsi que la voie de développement de l’autre partie, accroître constamment la confiance mutuelle, approfondir la coopération mutuellement bénéfique, et faire progresser continuellement les relations bilatérales sur une voie de développement rapide afin de bénéficier davantage aux deux peuples, de favoriser la prospérité et le développement régionaux et de construire conjointement une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

M. Wang a indiqué que la Chine était disposée à continuer de fournir à la Mongolie une aide nécessaire à sa lutte contre la pandémie, à faire avancer la coopération antiépidémique mondiale et à s’opposer à la politisation du traçage de l’origine du virus. Les deux pays doivent mettre en valeur leur proximité géographique et leur complémentarité économique, et établir un partenariat stable et à long terme dans le domaine économique et commercial. La Chine fera de son mieux pour accompagner la Mongolie dans l’accélération de son développement, et entend renforcer la coopération avec la Mongolie dans les domaines de l’exploitation minière, de l’énergie, de la finance, de l’agriculture, de l’élevage et des infrastructures. Les deux pays sont appelés à explorer de nouvelles formes et de nouveaux contenus d’échanges humains et culturels, à maintenir l’élan des échanges entre les deux peuples, et à faire en sorte que l’idée de bon voisinage, d’amitié et du partenariat éternels devienne un consensus de courant principal dans la société des deux pays.

M. Wang a souligné que la Chine espérait travailler avec la Mongolie à renforcer la communication et la coordination dans les affaires internationales et régionales, à approfondir la coopération dans des cadres multilatéraux tels que le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie, l’Organisation de Coopération de Shanghai, les Nations Unies, et le Dialogue Asie-Europe, et à faire entendre une voix positive contre l’unilatéralisme, la division et la confrontation et en faveur du multilatéralisme et de la coopération gagnant-gagnant.

Mme Battsetseg a dit que la partie mongole souhaitait maintenir l’élan des échanges de haut niveau avec la Chine, saluait l’adhésion de la Chine au principe d’« amitié, sincérité, réciprocité et inclusivité » dans ses relations avec les pays voisins, et remerciait la Chine de son soutien précieux au développement socio-économique de la Mongolie. La partie mongole est prête à travailler avec la Chine pour que le partenariat stratégique global entre les deux pays soit enrichi et donne de nouveaux résultats. La Chine a fourni une aide énorme à la Mongolie dans sa lutte contre la COVID-19 et les vaccins chinois ont joué un rôle majeur dans la prévention et le contrôle de la pandémie en Mongolie. Mme Battsetseg a dit espérer que les deux parties continueront à renforcer la synergie entre l’Initiative « la Ceinture et la Route » et la « Route de la Prairie », à élargir les échanges commerciaux, à renforcer les échanges humains et culturels, et à mener une coopération à long terme dans des domaines tels que la mine, l’énergie, le chemin de fer, la route, le bien-être social, et la prévention et le traitement de la désertification et de la tempête de sable. La partie mongole comprend parfaitement les préoccupations majeures de la Chine sur des dossiers sensibles, poursuit toujours une politique amicale à l’égard de la Chine et ne participe à aucun mécanisme visant un pays spécifique. Le Tibet est une partie inaliénable du territoire chinois, les questions liées au Tibet relèvent des affaires intérieures de la Chine et la Mongolie ne laissera pas celles-ci perturber le développement des relations mongolo-chinoises. Le traçage de l’origine du virus ne doit pas être politisé et il faut promouvoir les études sur l’origine du virus à l’échelle mondiale. La Mongolie est disposée à favoriser, ensemble avec la Chine, la coopération trilatérale entre la Mongolie, la Chine et la Russie. La partie mongole soutient les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, et souhaite un plein succès à cet événement sportif.

Les deux parties ont échangé des félicitations pour le centenaire du Parti communiste chinois et le centenaire du Parti du peuple mongol, et ont procédé à un échange de vues approfondi sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun. À l’issue de l’entretien, les deux parties ont rencontré la presse et publié le Communiqué conjoint de la Chine et de la Mongolie sur le renforcement de la coopération antiépidémique.

Recommander à:   
Imprimer