Wang Yi et Shah Mahmood Qureshi tiennent le troisième dialogue stratégique des Ministres des Affaires étrangères chinois et pakistanais
2021/07/25

Le 24 juillet 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi ont tenu le troisième dialogue stratégique des Ministres des Affaires étrangères chinois et pakistanais, à Chengdu, dans la province du Sichuan.

M. Wang a dit que depuis l'établissement des relations diplomatiques il y a 70 ans, la Chine et le Pakistan avaient travaillé ensemble pour surmonter de nombreux difficultés et défis, en nouant une « amitié de fer » et un partenariat de coopération stratégique de tout temps. Nos relations bilatérales sont caractérisées par un haut degré de confiance mutuelle, une assistance mutuelle sans réserve, une poursuite commune de la paix et une promotion conjointe du développement, ce qui constitue le socle le plus solide du progrès conjoint entre la Chine et le Pakistan. Au cours de l'année dernière, l'amitié sino-pakistanaise a réussi la double épreuve des changements et de la pandémie jamais connus depuis un siècle. Comme les faits l'ont prouvé une fois de plus, l'amitié est indéfectible entre la Chine et le Pakistan qui sont de bons voisins, amis et frères et qui sont l'un pour l'autre le partenaire le plus fiable.  La partie chinoise espère travailler avec le Pakistan pour saisir l'occasion offerte par le 70e anniversaire de leurs relations diplomatiques pour accélérer la construction d'une communauté d'avenir partagé sino-pakistanaise encore plus étroite dans la nouvelle ère, créer davantage de bénéfices aux deux peuples et apporter une contribution plus importante à la stabilité et à la prospérité régionales.

Selon M. Wang, la Chine apprécie le fort soutien de la partie pakistanaise en ce qui concerne les questions touchant aux intérêts vitaux de la Chine. La Chine appuie aussi fermement la partie pakistanaise pour que celle-ci défende sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement, explore une voie de développement adaptée à ses conditions nationales et joue un rôle plus important sur les scènes régionale et internationale. La Chine donne toujours la priorité au Pakistan dans la coopération internationale en matière de lutte contre la pandémie, surtout en matière de vaccins, et est prête à fournir un plus grand soutien en matière de vaccins à la partie pakistanaise. La Chine apprécie le fait que le Pakistan cosigne la lettre envoyée au Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour s'opposer inébranlablement à la politisation du traçage du virus, et est disposée à travailler avec le Pakistan et la communauté internationale pour remettre le traçage du virus sur la bonne voie scientifique et maintenir l'intérêt général de la lutte solidaire mondiale contre la pandémie. Les deux parties doivent faire avancer la construction de qualité du Corridor économique Chine-Pakistan (CECP) et renforcer la coopération dans divers domaines tels que les infrastructures, l'informatique, l'agriculture, le bien-être social, en étendant le CECP dans la région.

Shah Mahmood Qureshi a témoigné de la sympathie à la Chine pour les graves inondations dans la province du Henan. Il a affirmé que la Chine était un partenaire stratégique auquel fait confiance le Pakistan depuis longtemps, et que le renforcement de l'« amitié de fer » pakistano-chinoise constituait non seulement un consensus national du Pakistan, mais également la pierre angulaire de la stratégie extérieure de la partie pakistanaise. Face aux grands changements dans le monde d'aujourd'hui, il est nécessaire d'intensifier la coordination et la coopération entre les deux pays. Le Pakistan remercie la Chine de son soutien précieux à la lutte pakistanaise contre la COVID-19, condamne toute pratique visant à déshonorer la Chine, et souhaite développer un ferme soutien mutuel avec la Chine à l'égard des questions touchant aux intérêts vitaux de chacun, de manière à relever ensemble les éventuels défis et à porter les relations bilatérales à un nouveau palier. La partie pakistanaise approuve entièrement la position de la Chine sur le traçage du virus et estime que la promotion de cette étude doit respecter l'attitude scientifique. Toute la population du Pakistan soutient le CECP et attend de plus grands résultats de la construction du CECP grâce à la promotion des deux pays. La partie pakistanaise entend agir de concert avec la Chine afin de faire avancer conjointement le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan et de promouvoir la paix et la stabilité dans ce pays.

Les deux parties ont également procédé à un échange de vues approfondi sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Recommander à:   
Imprimer