Xi Jinping s'entretient par téléphone avec le Président burundais Évariste Ndayishimiye
2021/03/29

Le soir du 29 mars 2021, le Président Xi Jinping a eu un entretien téléphonique avec le Président burundais Évariste Ndayishimiye.

M. Xi a souligné qu'au cours des dernières années, les relations sino-burundaises avaient maintenu un développement de haut niveau, et les deux parties étaient liées par une solide confiance politique mutuelle, et avaient obtenu des résultats remarquables dans divers domaines de coopération et maintenu une coordination étroite dans les affaires internationales, devenant un véritable modèle de coopération Sud-Sud. Depuis l'apparition de la pandémie de COVID-19, les deux pays se sont soutenus et entraidés mutuellement, et ont continué d'approfondir leur amitié. La partie chinoise apprécie la politique amicale du Burundi envers la Chine. Les deux parties devront renforcer leur solidarité et leur coopération, continuer de se soutenir fermement sur les questions concernant leurs intérêts vitaux respectifs, s'en tenir à l'indépendance, s'opposer aux ingérences extérieures et déployer des efforts conjoints pour préserver l'équité et la justice internationales.

M. Xi a souligné que la Chine était disposée à travailler de concert avec le Burundi pour renforcer la communication politique et celle entre leurs partis, approfondir les échanges et la coopération entre leurs organes législatifs, leurs administrations locales et leurs think tanks, accroître le partage de leurs expériences en matière de gouvernance de l'État et intensifier la synergie entre leurs stratégies de développement, afin de réaliser une coopération mutuellement bénéfique et un développement commun de meilleure qualité, et de porter continuellement les relations sino-burundaises à un nouveau niveau. La Chine soutient le Burundi dans ses efforts pour promouvoir son développement économique et social, faire progresser la coopération sur des projets d'infrastructure, et faire bon usage des centres de démonstration agricole construits par la Chine et des groupes d'experts agricoles envoyés par la Chine afin de faire fructifier la coopération agricole bilatérale et d'aider le Burundi à parvenir à la sécurité alimentaire et à l'éradication de la pauvreté rurale. La Chine est également disposée à travailler avec le Burundi pour bien mettre en œuvre les résultats du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) et contribuer à la réussite du prochain forum.

Évariste Ndayishimiye a chaleureusement félicité le Parti communiste chinois (PCC) pour le 100e anniversaire de sa fondation, et a hautement salué les grandes réalisations du PCC en matière d'élimination de la pauvreté et de lutte contre la pandémie. La partie burundaise apprécie le soutien de la Chine à ses efforts de sauvegarde de sa souveraineté, de son intégrité territoriale et de son indépendance nationale. La coopération entre le Burundi et la Chine a apporté des avantages tangibles au peuple burundais. Les deux pays sont toujours de bons amis et de bons frères. Le Burundi soutient fermement la position de la Chine sur les questions concernant ses intérêts vitaux, y compris celles sur Taiwan, le Xinjiang et la Mer de Chine méridionale, et soutient l'adoption par l'Assemblée populaire nationale (APN) de Chine de la décision d'améliorer le système électoral de la Région administrative spéciale de Hong Kong. Le Burundi attache une grande importance au développement de ses relations avec la Chine et espère s'inspirer des expériences du PCC en matière de gouvernance de l'État, renforcer la coopération bilatérale dans des secteurs tels que l'agriculture, les infrastructures et la lutte antiépidémique, et promouvoir les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays. La partie burundaise est prête à contribuer au succès du prochain sommet du FCSA.

Recommander à:   
Imprimer