Wang Yi : Le concept des droits de l'homme de certains pays occidentaux ne représente pas le concept international des droits de l'homme
2021-03-29

Le 28 mars 2021, heure locale, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a eu un entretien avec le Ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane, à Abou Dhabi.

Sur la question des droits de l'homme, Wang Yi a déclaré que la situation des droits de l'homme d'un pays devrait être jugée par son propre peuple, et non par d'autres pays en fonction de leurs préférences subjectives. Le concept des droits de l'homme de certains pays occidentaux ne représente pas le concept international des droits de l'homme. Le monde doit écouter et prendre en compte les préconisations des pays en développement pour que la définition des droits de l'homme devienne globale, plus riche et plus équilibrée. Il faut à la foi attacher de l'importance aux droits politiques et sociaux et aux droits à l'existence et au développement. Il faut non seulement prendre en compte la démocratie et la liberté, mais aussi l'équité et la justice. Les pays ont des traditions de civilisations diverses et se trouvent à différents stades de développement, et ils sont donc préoccupés par des aspects différents quant à la compréhension des droits de l'homme. C'est en fait bien normal. C'est à cause de cela que nous préconisons les échanges sur un pied d'égalité, l'apprentissage mutuel et l'inspiration réciproque entre divers pays sur les droits de l'homme. La Chine s'oppose à l'ingérence dans les affaires intérieures d'autrui sous prétexte de droits de l'homme, et aussi à l'instrumentalisation politique des droits de l'homme pour attaquer et dénigrer arbitrairement d'autres pays. Dans le monde, aucun pays n'est supérieur à autrui et les normes d'un pays ne devront pas être prises pour les normes internationales. Si certains pays occidentaux s'obstinent à endiguer et à réprimer les pays en développement sous prétexte de droits de l'homme et tentent de priver les pays non occidentaux de leur droit au développement, ce sera la plus grande injustice dans l'histoire du progrès de l'humanité. La Chine est prête à engager un dialogue avec les EAU sur les droits de l'homme, de manière à promouvoir la cause du progrès des droits de l'homme des deux pays et du monde entier.

Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane a déclaré que les normes pour mesurer les droits de l'homme d'un pays devaient se baser sur la vie heureuse et harmonieuse de son peuple. Imposer de force ses propres valeurs à autrui est une manifestation de l'hégémonie. De nombreux pays en développement ont subi des traitements injustes dans le domaine des droits de l'homme. Les EAU sont disposés à renforcer les échanges et la coopération sur les droits de l'homme avec la Chine afin de les promouvoir et de les protéger.

Recommander à:   
Imprimer