Les Etats-Unis devraient faire un pas vers la Chine pour mettre en œuvre le consensus des dirigeants, selon le chef de la diplomatie chinoise
2019/08/01

Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a exhorté jeudi les Etats-Unis à faire un pas vers la Chine afin de mettre en œuvre le consensus atteint par les dirigeants des deux pays et promouvoir conjointement les relations bilatérales.

M. Wang a tenu ces propos lors de sa rencontre avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et d'autres réunions connexes à Bangkok, en Thaïlande.

Les divers consensus atteints par le président chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump en juin à Osaka, au Japon, ont défini le cap des relations sino-américaines, a indiqué M. Wang.

Il est urgent à l'heure actuelle que les Etats-Unis fassent un pas vers la Chine pour mettre en œuvre les consensus, gérer et garder sous contrôle les différends sur la base du respect mutuel, élargir la coopération sur la base des bénéfices réciproques et promouvoir conjointement les relations sino-américaines en suivant les principes de coordination, de coopération et de stabilité, comme convenu par les chefs d'Etat des deux pays, a affirmé M. Wang.

Il a pris note des récentes remarques de M. Pompeo soulignant que bien que la Chine et les Etats-Unis aient différentes valeurs, les deux pays partagent des intérêts communs et leurs perspectives de coopération sont larges.

La Chine estime également que les deux parties devraient renforcer leur communication, réduire les erreurs de calcul et chercher une situation gagnant-gagnant entre les deux pays comme avec le reste du monde, ce qui est dans l'intérêt des deux parties et constitue une attente générale de la communauté internationale, a poursuivi M. Wang.

La Chine et les Etats-Unis ne devraient pas se méprendre sur les intentions stratégiques de l'autre partie, a-t-il averti, ajoutant qu'il n'est ni juste ni possible de tenter de faire obstacle au développement de la Chine.

La Chine a aussi le droit de se développer : son développement, qui bénéficie d'une forte dynamique endogène, est pacifique et inévitable, a martelé M. Wang.

Les deux parties devraient pleinement mettre à profit le rôle stratégique majeur de la diplomatie des chefs d'Etat dans les relations sino-américaines, faire bon usage de tous les mécanismes de dialogue de haut niveau, renforcer les consultations dans tous les domaines et concrétiser la vision des dirigeants des deux pays afin que la Chine et les Etats-Unis puissent devenir des partenaires de coopération, a-t-il déclaré.

Les deux parties devraient gérer de manière appropriée les différends et les dossiers sensibles, a souligné le conseiller d'Etat chinois, appelant les Etats-Unis à respecter strictement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints entre les deux pays et à gérer comme il se doit les questions relatives à Taiwan.

Notant que les deux parties devraient élargir leur coopération dans tous les domaines, M. Wang a exprimé l'espoir que les Etats-Unis faciliteront les échanges de personnel entre les deux pays au lieu de leur créer des obstacles.

Pour sa part, M. Pompeo a déclaré que la récente rencontre entre les chefs d'Etat des deux pays avait donné le cap du développement futur des relations bilatérales.

Il a réaffirmé que le président Trump et le gouvernement américain n'avaient aucunement l'intention de contenir le développement de la Chine et qu'ils étaient disposés à coopérer avec celle-ci dans divers domaines. Il espère que les consultations économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis progresseront sans difficultés.

M. Pompeo a affirmé que la partie américaine restait engagée envers les trois communiqués conjoints entre les deux pays et envers la politique d'une seule Chine.

Les Etats-Unis soutiennent le renforcement des échanges entre les peuples des deux pays et sont disposés à résoudre les problèmes y afférant, selon M. Pompeo.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la question de la péninsule coréenne. M. Wang a indiqué que la Chine soutient le consensus important atteint par les dirigeants de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et des Etats-Unis lors de leur sommet de Singapour au sujet de la dénucléarisation complète de la péninsule et de l'établissement d'un mécanisme de paix.

La Chine espère que la RPDC et les Etats-Unis saisiront cette opportunité pour faire un pas l'un vers l'autre et prendre en compte les préoccupations de chacun en vue de définir une feuille de route réalisable et promouvoir la solution politique de la question de la péninsule coréenne par l'adoption de mesures progressives et synchronisées, a affirmé M. Wang.

La Chine est disposée à accorder son soutien et son assistance pour relancer les consultations entre la RPDC et les Etats-Unis, a-t-il ajouté.

M. Pompeo a déclaré que les Etats-Unis étaient prêts à mettre en œuvre l'accord conclu par les dirigeants des deux pays à la réunion de Panmunjom et à reprendre les contacts de travail avec la RPDC à tout moment.

Concernant la question de la mer de Chine méridionale ainsi que les problèmes liés au Xinjiang et à Hong Kong, M. Wang a exhorté la partie américaine à respecter les intérêts fondamentaux de la Chine et ses préoccupations majeures en faisant preuve de prudence tant dans ses propos que dans ses actions.

Les deux parties sont convenues de maintenir leurs contacts sur les questions d'intérêt mutuel.

Recommander à:   
Imprimer