La Chine et l'UE sont convenues de sauvegarder l'accord sur le nucléaire iranien
2019/08/01

La Chine et l'Union européenne (UE) sont tombées d'accord jeudi pour continuer de préserver le Plan d'action global conjoint (JCPOA), également connu sous le nom d'accord sur le nucléaire iranien, lors d'une réunion à Bangkok entre le conseiller d'État chinois et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, et la haute représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini.

A ce sujet, les deux parties souhaitent également préserver le multilatéralisme centré sur les Nations Unies et s'opposent à la campagne de "pression maximale", tout en appelant les parties concernées à faire preuve de retenue et à éviter une escalade de la situation.

En ce qui concerne les relations entre la Chine et l'UE, M. Wang a indiqué que la Chine se réjouissait de voir les changements réussis à la tête des institutions de l'UE, et qu'elle espérait voir l'UE parvenir à davantage de succès pour promouvoir l'intégration et faire face aux défis.

La Chine maintiendra la stabilité et la continuité de ses politiques à l'égard de l'UE et elle fournira un soutien continu au processus d'intégration européenne, à l'unité et la croissance de l'UE, et à un rôle plus important de l'Europe dans les affaires internationales, a dit M. Wang.

La Chine espère que les nouvelles directions des institutions de l'UE maintiendront la continuité et l'orientation vers l'avenir des politiques à l'égard de la Chine, a-t-il dit.

La Chine souhaite joindre ses efforts à ceux de l'UE pour mettre en oeuvre activement les conclusions des réunions entre les dirigeants chinois et européens, pour suivre la bonne direction dans les relations entre la Chine et l'UE, pour renforcer la communication et la coopération entre elles, et pour faire avancer la démocratisation des relations internationales et la multipolarisation du monde, pour préserver le multilatéralisme et le libre-échange, et pour rechercher ensemble un plus grand développement des relations entre la Chine et l'UE dans cette nouvelle ère, a dit M. Wang.

Pour sa part, Mme Mogherini a indiqué que la nouvelle direction de l'UE continuerait d'attacher de l'importance à ses relations avec la Chine, et qu'elle souhaitait approfondir sa relation avec la Chine et mettre en oeuvre le consensus de ses dirigeants, afin d'accroître la connectivité entre l'UE et la Chine et de faire progresser un développement sain et stable des relations entre l'UE et la Chine.

Les deux parties ont également échangé des opinions sur les questions internationales et régionales, dont le dossier afghan.

Recommander à:   
Imprimer