Allocution de Monsieur Yang Jiechi Membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois et Directeur du Bureau de la Commission centrale pour les Affaires étrangères à la cérémonie d'inauguration de l'Institut Chine-Afrique
2019/04/16

(Beijing, 9 avril 2019)

Excellence Monsieur le Président Joaquim Alberto Chissano,
Excellence Monsieur Xie Fuzhan, Directeur de l'Académie des Sciences
sociales de Chine,
Excellence Madame Sarah Anyang Agbor, Commissaire aux ressources
humaines, à la science et à la technologie de la Commission de l'Union
Africaine,
Mesdames et Messieurs les Chefs de mission diplomatique,
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

Je suis très heureux d'être parmi vous pour l'inauguration de l'Institut Chine-Afrique. Tout d'abord, je tiens à exprimer mes chaleureuses félicitations pour l'inauguration de l'Institut et à souhaiter une cordiale bienvenue à tous les invités ici présents.

Le Président Xi Jinping attache une grande importance à la création de l'Institut Chine-Afrique et envoie un message de félicitations. Maintenant, permettez-moi de vous en donner lecture :

« À l'occasion de l'inauguration de l'Institut Chine-Afrique, je tiens à exprimer mes chaleureuses félicitations, avec mes salutations cordiales aux personnalités présentes à la cérémonie d'inauguration et à tous ceux qui ont travaillé depuis de longues années à la promotion de l'amitié et de la coopération entre la Chine et l'Afrique.

« Le monde d'aujourd'hui traverse des transformations majeures jamais connues depuis un siècle. La Chine est le plus grand pays en développement, et l'Afrique, le continent qui regroupe le plus grand nombre de pays en développement, et l'amitié entre les peuples chinois et africains remonte loin dans l'histoire. Dans le nouveau contexte, les efforts de la Chine et de l'Afrique pour approfondir l'amitié traditionnelle, intensifier les échanges et la coopération et promouvoir l'inspiration mutuelle entre civilisations non seulement bénéficieront aux peuples chinois et africains mais aussi apporteront une plus grande contribution à la paix et au développement dans le monde.

« Lors du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine tenu en 2018, la Chine et l'Afrique ont décidé de construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide et de mettre en œuvre les huit initiatives majeures de coopération. La création de l'Institut Chine-Afrique est une mesure importante qui s'inscrit dans le cadre de l'initiative pour les échanges humains et culturels. J'espère voir l'Institut rassembler les ressources des institutions de recherche et des think tanks chinois et africains, travailler à l'approfondissement de la connaissance mutuelle et de l'amitié entre les peuples chinois et africains, soutenir, par ses idées et propositions, la coopération sino-africaine et la coopération entre la Chine, l'Afrique et les autres parties et contribuer au développement des relations sino-africaines et à la construction de la communauté de destin pour l'humanité.

Xi Jinping

Président de la République populaire de Chine

Beijing, le 9 avril 2019 »

Le message de félicitations illustre pleinement le soutien et l'engagement du Président Xi Jinping lui-même et de la Chine en faveur des relations et des échanges humains et culturels entre la Chine et l'Afrique et permet de renforcer notre confiance et détermination pour réussir les travaux de l'Institut.

Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

La Chine et l'Afrique, toutes les deux dotées d'une histoire ancienne et d'une civilisation brillante, ont apporté une contribution importante au progrès de la civilisation humaine. Nos deux civilisations, basées sur une amitié très ancienne, se renforçaient mutuellement à travers l'ancienne Route de la Soie, et ces échanges d'amitié ont reçu une forte impulsion grâce aux voyages du navigateur Zheng He sous la dynastie des Ming. Dans les temps modernes, la Chine et l'Afrique, après avoir vécu des passés historiques, des luttes et des missions de développement similaires, sont devenues bons amis, bons partenaires et bons frères malgré la distance géographique. Ces dernières années, le partenariat de coopération stratégique global sino-africain s'est approfondi sans cesse et les échanges humains et culturels se sont multipliés de jour en jour. Avec le succès du Sommet de Beijing, tenu en septembre dernier, les relations sino-africaines ont atteint un niveau sans précédent dans toutes leurs dimensions. Dans les nouvelles conditions, les efforts conjoints de la Chine et de l'Afrique visant à promouvoir leurs échanges humains et culturels permettront de nourrir leur coopération et d'apporter une contribution plus importante à la diversité culturelle dans le monde.

Les échanges et l'inspiration mutuelle entre civilisations sont la force motrice pour le progrès de l'humanité. Attachés au principe de sincérité, de résultats réels, d'amitié et de bonne foi et à la vision de la recherche du plus grand bien et des intérêts partagés avancés par le Président Xi Jinping, nous continuerons à respecter pleinement le droit des pays africains de choisir en toute indépendance leurs voies de développement, et à développer des échanges d'expériences avec l'Afrique sur la gouvernance de l'État et le développement pour apprendre l'un auprès de l'autre. Nous œuvrons à rechercher un développement centré sur le peuple et travaillons ensemble avec nos amis africains à explorer de nouvelles modalités de coopération mutuellement avantageuse pour apporter des bénéfices réels aux peuples chinois et africains. Nous soutenons les entreprises chinoises dans leurs efforts pour investir en Afrique, et nous encourageons en particulier les entreprises et les citoyens chinois à s'intégrer dans les pays d'accueil et à remplir les responsabilités sociétales, de sorte à consolider la base populaire des relations sino-africaines. Basée sur l'ouverture, l'inclusivité et l'inspiration mutuelle, notre coopération avec l'Afrique ne vise ni n'exclut aucune tierce partie. Nous nous opposons fermement à ce que certains pays, partant de leurs propres intérêts, cherchent à dénigrer la politique de la Chine à l'égard de l'Afrique et à calomnier l'amitié et la coopération sino-africaines. Nous sommes prêts à œuvrer ensemble avec nos frères africains à défendre fermement notre droit de parole sur la coopération sino-africaine pour que la communauté internationale porte une vision juste sur la Chine, l'Afrique et la coopération sino-africaine.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

La coopération entre les think tanks est une composante importante de la coopération sino-africaine et une voie efficace pour approfondir les échanges humains et culturels entre la Chine et l'Afrique. La création de l'Institut Chine-Afrique par l'Académie des Sciences sociales de Chine, une institution de recherche tellement importante sur la philosophie et les sciences sociales répond aux nouvelles évolutions et caractéristiques des relations sino-africaines et porte de nouvelles attentes et exigences sur le renforcement de la coopération entre les think tanks chinois et africains. À cette occasion, je voudrais partager avec vous quelques-unes de mes réflexions sur le développement de l'Institut.

Premièrement, j'espère que les chercheurs chinois et africains pourront mettre à contribution cette nouvelle plateforme d'échanges et de coopération qu'est l'Institut Chine-Afrique pour en faire un pont reliant les peuples chinois et africains et faire valoir son rôle actif dans la promotion des échanges culturels, de la coordination des politiques et du rapprochement des peuples.

Deuxièmement, j'espère que les chercheurs chinois et africains pourront s'appuyer sur l'Institut Chine-Afrique pour mener des études conjointes sur les questions majeures dans la coopération sino-africaine telles que la promotion industrielle, l'interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert, le renforcement des capacités, la santé, les échanges humains et culturels, ainsi que la paix et la sécurité, et avancer des propositions sur le renforcement de la coordination stratégique entre la Chine et l'Afrique et porter le partenariat de coopération stratégique global sino-africain à un niveau encore plus élevé.

Troisièmement, j'espère que l'Institut Chine-Afrique pourra jouer son rôle de pépinière de talents pour former et soutenir les jeunes experts, les jeunes chercheurs et les professionnels de haut niveau, de sorte à apporter une grande contribution aux échanges humains et culturels entre la Chine et l'Afrique.

Quatrièmement, j'espère que l'Institut Chine-Afrique pourra faire rayonner la belle tradition des relations sincères entre la Chine et l'Afrique pour bien raconter les « success stories » de la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et l'Afrique, accumuler des énergies positives et créer une opinion publique favorable au développement de l'amitié et de la coopération sino-africaines.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Les relations sino-africaines se trouvent aujourd'hui à un nouveau point de départ historique. La coopération et les échanges humains et culturels entre la Chine et l'Afrique ont de vastes perspectives de développement. J'espère que l'Institut Chine-Afrique pourra saisir les opportunités historiques pour se distinguer par ses atouts uniques et apporter sa contribution au développement des échanges humains et culturels sino-africains, à l'approfondissement de l'inspiration mutuelle entre les civilisations chinoise et africaine et à la construction d'une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide.

Je vous remercie.

Recommander à:   
Imprimer