Déclaration de la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying au sujet des remarques viles des États-Unis concernant Hong Kong
2019/08/09

Q : En ce qui concerne la réunion révélée par les médias entre un fonctionnaire consulaire américain à Hong Kong et des séparatistes de Hong Kong, la Porte-parole du Département d'État américain a déclaré hier que la divulgation d'informations personnelles relatives à un diplomate américain était tout simplement inacceptable et que c'est ce que pourrait faire un « régime brutal » plutôt qu'une nation responsable. Les États-Unis félicitent leurs diplomates pour leur travail. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

R : L'ingérence fréquente des États-Unis dans les affaires de Hong Kong suscitera sûrement une opposition ferme et une vive indignation de la part de tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong. La Porte-parole du Département d'État américain doit d'abord réfléchir sur ses paroles et ses actes plutôt que d'attaquer et de blâmer le gouvernement chinois en utilisant les reportages des médias comme un prétexte. En confondant le noir et le blanc et en rejetant calomnieusement l'accusation sur autrui, elle tente simplement de dissimuler l'ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures de la Chine.

Cette porte-parole est allée jusqu'à qualifier l'ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays de travail de routine pour les diplomates américains à travers le monde et à s'en féliciter. Comment le monde pourrait-il jouir de la paix alors que les États-Unis agissent comme cela ?

Hong Kong appartient à la Chine. Le peuple chinois ne peut être insulté ou malmené. Nous exhortons les États-Unis à respecter le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales et à cesser immédiatement de se mêler des affaires de Hong Kong et de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine.

Recommander à:   
Imprimer